Membres

 

Vous ne pouvez pas accéder à votre compte ?

Calendrier

 
18 mai 2021
 
 Mai    2021 
di lu ma me je ve sa
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31
  Mes Favoris (0)

Loco Locass Secondaire

Parole de chansons : Loco Locass Le Québec Est Mort, Vive Le Québec! - 2012
  • Les géants
  • M'accrocher?
  • Secondaire
  • Artiste : Loco Locass


    Titre de la chanson : : Secondaire
    De : : Loco Locass
    Titre de l'album : Le Québec Est Mort, Vive Le Québec! - 2012

    Il y a quelques temps
    À la suite de mon dernier déménagement
    j’ai feuilleté mon album des finissants
    j’y ai revu des p’tits bums se définissant
    comme autant d’esquisses d’espoir resplendissant
    on avait tout’ des coupes de gland
    mais des sourires francs
    tu t’en souviens-tu du temps des titans ?
    Ç’avait pourtant pas commencé en grand

    première journée à jfp
    pendant la période de récréation
    en guise d’initiation
    un gros moron a baissé mes pantalons
    jusqu’aux chevilles
    devant les filles
    qui ont ben vu que j’étais pas un étalon
    Ç’a pas été long qui y ont tourné les talons
    j’avais l’air d’un colon devant l’intendant talon
    ma première impression, mon entrée
    j’étais pas ben hot, j’avais tout raté
    À cause de culottes en coton ouaté

    mon secondaire
    Ç’allait être 5 ans de calvaire, célibataire
    depuis ce temps-là, je vous l’assure
    À tous les jours, je mets ma ceinture

    5 ans d’enfer au secondaire
    faut pas s’en faire, c’est éphémère
    mais comme a dit monsieur molière
    qu’allions-nous faire dans cette galère ?
    pour ceux qui trouvent la soupe amère
    plus sucré sera le dessert
    en somme, mes bien chers soeurs et frères
    le secondaire c’est secondaire

    mon secondaire ce fut la traversée du désert
    le désir était vert mais j’avais pas la manière
    j’étais maladroit, j’étais mal à l’aise
    c’était maladif, j’avais mal à l’âme
    mais j’blâme pas celles qui s’pâment pas
    regarde, j’tais un gaucho gauche dans la pampa
    pas salaud ou asocial
    mais le lasso las, so-so en sale

    avec ma moustache de duvet
    pis mes tout petits boutons dans l’front
    j’devais raser les cases et garder le regard bas
    car j’assumais pas d’être moi
    fallait que j’frime. pour faire frémir les filles
    j’faisais du breakdancing
    Ça marchait plus ou moins…
    plus moins que plus, moins plus que moins
    t’sais veux dire, gusse ?

    t’imagines bien que je clenchais en français,
    mais à quoi bon
    si j’me retrouve le bec à l’eau dès que j’tente de dire « allo »
    Être bolle, à l’école, ça t’donne pas des moles d’occases de faire, le fou ou la folle
    y’avait pas de cours 101 « vie sociale »…
    j’tais un cancre à la grande salle

    [refrain]

    au fil des pages, je revois des visages
    c’est tout mon jeune âge que je dévisage
    que sont ces ti-culs devenus ?
    qui est dans la rue ? qui est disparu ?
    qui est rendu tondu ? qui a pris du bahut ?
    j’en ai sûrement revus mais j’les ai pas reconnus
    certains sont partis loin mais sont pas revenus
    certains sont partis de loin mais sont parvenus

    À côté de sa photo, chacun de mes poteaux
    m’a écrit un mot
    « bonne chance au cégep. bonne chance dans la vie
    tu resteras toujours mon meilleur ami »
    « salut mon sébas, tu donnais pas ta place
    ce serait l’fun de se revoir la face »
    « c’est bon ce que t’écris, faut que tu publies
    p.-s. je te regardais tout le temps en chimie »

    vaguement je me souviens de ce vietnamien
    toujours dans son coin, discret, souriant
    j’y ai jamais dit un mot en 5 ans
    et pourtant ce type était épatant
    il a mis 6 mois pour apprendre notre langue
    j’aurais dû comprendre et briser la gangue
    de l’isolement qui emmurmure les nouveaux arrivants
    n’ayant trouvé personne pour parler de lui
    il a signé lui-même le mot qui le décrit
    À part sa soeur, il n’eut pas d’autres amis
    ce fut une pépite à travers nos tamis

    [refrain]